Le retour de Tex Murphy

4 avril 2014

On a déjà parlé sur Fondation Draco des aventures de Tex Murphy, privé loser enquêtant dans le San Francisco des années 2040. Ce personnage attachant, qui a fait l’objet de cinq jeux vidéo et deux romans (chroniqués ici même), fera son grand retour sur PC le 22 avril 2014 dans une nouvelle aventure appelée Tesla Effect.

Ce qui me donne bien envie de réaliser une aide de jeu adaptant les personnages, lieux et factions de la série pour Shadowrun

[Crossfire] A l’impression !

2 avril 2014

Enfin ! Après d’interminables reports, retards et autres péripéties, Crossfire, le jeu de cartes dans l’univers Shadowrun, est enfin parti chez l’imprimeur. Il est temps de déboucher le synth-champagne !

Pour fêter ça (et aussi pour célébrer le 1er avril) Catalyst a publié une carte exclusive dédiée au plus flamboyant de tous les Elfes Immortels. Utilisez-la en jeu à vos risques et périls… :p

Last Orders // Hiroyuki Kitakubo

31 mars 2014

Quand le studio d’animation Production I.G. (Ghost in the Shell) réalise une publicité pour Murphy’s Irish Stout, cela donne un nouveau genre : le cybièrepunk !

Deus Ex: Human Revolution (Fan-film) // Moe Charif

26 mars 2014

Des fans de Deus Ex ont réalisé ce chouette court-métrage inspiré des (més)aventures vidéoludiques d’Adam Jensen.

Equilibrium // Kurt Wimmer

23 mars 2014

(Auteur de la chronique: Peregruzka)

Situé dans un futur proche, Equilibrium nous fait découvrir un monde traumatisé par la Troisième Guerre Mondiale. Pour prévenir de nouveaux conflits et juguler toute haine, le gouvernement a jugé nécessaire de renoncer aux émotions. L’inhumanité de l’homme envers l’homme à cause de la colère, de la jalousie et d’autres émotions négatives est donc effacée par un médicament, le Prozium, que tous les habitants de Libria, la ville où se déroule l’action, doivent prendre à intervalle régulier, peu importe les circonstances. Mais ce médicament neutralise également la joie, l’amour et les autres sentiments positifs, sacrifiés au nom de la paix. Ceux qui refusent de consommer le Prozium sont appelés « déviants émotionnels » et sont traqués par les forces de l’ordre accompagnées de soldats d’élite appelés Recteurs. Suite à un entrainement et un endoctrinement, les Recteurs sont des guerriers redoutables capables des prouesses impossibles à réaliser pour le commun des mortels.

John Preston est un des recteurs les plus doués. Comme il l’explique lui-même, il arrive à discerner la « déviance » chez une personne même avant que la personne ne s’en rende compte. Avec les forces de l’ordre il effectue des  descentes « aux enfers », surnom donné à la périphérie de Libria  où l’autorité du gouvernement faiblit à tel point que nombre de « déviants émotionnels » et de rebelles s’y réfugient. Une zone où les forces de l’ordre se déplacent en groupe et ne restent jamais plus de temps qu’il n’en faut pour accomplir leur mission. Durant l’une de ses missions, Preston commence à soupçonner son équipier de ne plus suivre le traitement. Ses soupçons confirmés, John est obligé d’exécuter son ancien compagnon d’armes. Sa conscience fragilisée par cet acte, John décide d’expérimenter une journée avec des émotions non bridées par la drogue après avoir accidentellement brisé une capsule.

Equilibrium, un film tourné et écrit par Kurt Wimmer, est sorti en 2002. Le réalisateur décide de donner le rôle principal de John Preston à Christian Bale (Patrick Bateman dans American Psycho ou encore Bruce Wayne dans la trilogie de Christopher Nolan). L’évolution tout au long du film de ce Recteur qui découvre les émotions est captivante et bien interprétée par l’acteur. Avec un budget limité à vingt millions de dollars, le film  sort seulement dans quelques centaines de cinémas, avec une promotion limitée. Le succès vient réellement avec la sortie en DVD.

Le plus gros du tournage a été effectué à Berlin, en raison du mélange d’architecture moderne et de bâtiments construits par le régime nazi. Leur caractère monumental et totalitaire permettait de donner l’effet que le gouvernement est plus puissant qu’un individu, qui est donc vu comme plus petit et insignifiant.

Equilibrium est un film sombre qui contient plusieurs éléments qui nous rappellent facilement Shadowrun. Les personnages des Recteurs peuvent  être facilement remplacés par des Adeptes Pistoleros. Leur art martial Gun Kata leur permet de tirer avec une précision digne de compétences améliorées. L’utilisation de deux pistolets en même temps les rend encore plus efficaces. Les combats de Preston donnent parfois l’impression qu’il a des reflexes améliorés avec plusieurs passes d’initiative. Les fameuses descentes « aux enfers » peuvent vous inspirer une descente de Lone Star dans les Barrens. L’ambiance de Glow City et d’autres endroits malfamés, dangereux et remplis de désolation est bien représentée dans le film.

Inspiration Shadowrun : Oubliez Lone Star, annulez votre contrat avec Knight Errant, laissez tomber Eagle Security. Si vous voulez la sécurité dans votre quartier c’est la nouvelle corpo dont tout le monde parle qu’il vous faut. Le nom Equilibrium est sur toutes les lèvres, les résultats sont garantis et pour le commun des mortels tout simplement ahurissants. Les adeptes qui forment l’unité d’élite des patrouilles d’Equilibrium réussissent à chaque intervention. Mais des rumeurs courent dans les ombres que ces adeptes sont obligés d’absorber une drogue à intervalle régulier. Quelle est cette nouvelle drogue qui n’affecte pas l’essence ? Quelles sont ses vrais effets ? Où est la frontière entre ces rumeurs et la réalité ? Et enfin qui  est ce mystérieux PDG d’Equilibrium que personne n’a rencontré en chair et en os ?